On distingue trois parties essentielles :

v La semelle,

v La tige,

v Le talon.

La tige est la partie de la chaussure qui enveloppe le pied. Une chaussure est à tige basse ou montante lorsque celle ci remonte au-dessus des malléoles.

La partie antérieure s'appelle claque ou empeigne,

La partie médiane s'appelle les quartiers,

La partie postérieure s'appelle l'emboîtage.



Caractéristiques d'une chaussure normale

La semelle :

Les différents éléments qui la constituent sont :

Ø La première,

Ø La lisse,

Ø Le cambrion.

La première en cuir repose à la partie supérieure de la semelle,

La lisse débordante de la tige donne plus de stabilité au pied,

Le cambrion inclus dans l'épaisseur de la semelle maintien la cambrure de la chaussure et stabilise la styloïde du 5ème métatarsien

Généralement en cuir ou en acier, il devra être assez large.

La semelle se relève en AV de 6 à 8 mm environ afin de faciliter le déroulement du pas.

Son axe antéro postérieur doit être celui du pied et sa forme suffisamment large en AV.

Ses qualités essentielles sont la résistance et la souplesse.


Le talon
:

Sa hauteur peut varier en fonction de l'âge, de la profession, et du morphotype du pied.

De façon courante, on conseille :

Ø 5 à 15 mm chez les enfants,

Ø 15 à 20 mm chez les homme,

Ø 30 à 40 mm chez les femme.

Sa surface au sol doit être suffisamment grande pour assurer un meilleur équilibre au pied.

Il peut présenter à sa partie postérieure un coin en caoutchouc destiné à l'adhérence, l'usure et l'amortissement de l'impact du talon au sol.


La tige
:

Faite de cuir souple, elle comporte d'AV en AR :

Ø un bout dur afin de protéger les orteils des traumatismes éventuels. De hauteur suffisante, il permet le jeu physiologique des orteils et évite certaines pathologies épidermiques ou unguéales.

Ø Des ailettes qui renforcent les parties latérales.